Comment Faire Une Phrase En Allemand Avec 2 Tableaux ?

En ce moment je parle sur Italki.com pour augmenter mon niveau en expression orale. Je me fais souvent reprendre à cause de l’ordre des mots, alors j’ai recherché toutes les possibilités de faire une phrase. Le but est de vraiment savoir dans quel ordre on met les mots.

Pour faire une phrase en allemand, la construction est plutôt souple. On est libre de placer les éléments comme on le souhaite. Il faut faire attention à la place du verbe.

Une phrase se compose typiquement des éléments suivants :

  • Position 1 : élément sur lequel on veut insister (sujet, lieu, temps, etc.)
  • Position 2 : verbe n°1
  • Position 3 : sujet
  • Position 4 : objet indirect (COI)
  • Position 5 : complément de temps
  • Position 6 : complément de lieu
  • Position 7 : objet direct (COD)
  • Position 8 : verbe n°2

En position 1 on place ce que l’on veut, en fonction de ce qui est le plus important : le lieu, le temps, le sujet, etc. Si on décide d’y placer le sujet par exemple, alors la position 3 sera vide. Je vous donne un exemple dans la suite.

La construction de la phrase en détail

La meilleure manière de visualiser est de mettre tous les éléments dans un tableau : si vous êtes sur smartphone mettez-vous en mode paysage.

Pour chaque ligne du tableau, on décide de placer un certain élément en tête (sujet, COI, temps, lieu , COD) et cela donne une variante de la phrase acceptable : je dois absolument donner une conférence avec Tim la semaine prochaine à Düsseldorf.

La première colonne (à gauche) indique le nom de l’élément que l’on décide de placer en position 1

12345678
SujetIchmussXmit Timnächste Wochein Düsseldorfeine Konferenzabhalten
Objet indirectMit TimmussichXnächste Wochein Düsseldorfeine Konferenzabhalten
Complément de tempsNächste Woche mussichmit TimXin Düsseldorfeine Konferenzabhalten
Complément de lieuIn Düsseldorf mussichmit Timnächste WocheXeine Konferenzabhalten
Objet directEine Konferenz mussichmit Timnächste Wochein DüsseldorfXabhalten

Dans la ligne 1, on place le sujet “Ich” en position 1. C’est pourquoi la position 3 est vide.

Dans la ligne 2, on décide d’insister sur le fait qu’on donne la conférence avec Tim, donc on place “mit Tim”, l’objet indirect, en début de phrase. Du coup le sujet “Ich” bascule dans la position 3. Et la position 4 est vide.

Dans la ligne 3, on décide d’insister sur quand à lieu la conférence, donc on place le complément de temps “Nächste Woche” en début de phrase. Le sujet “ich” reste dans sa position 3, le COI “mit Tim” dans sa position 4, et la position 5 qui contenait le complément de temps est vide !

Et ainsi de suite. Personnellement, quand je parle j’ai tendance à utiliser cette dernière forme, en plaçant le complément de temps en tête de phrase.

Remarque : les verbes ne bougent pas. Le verbe vient en position 2. et si il y en a un deuxième, il vient à la fin, position 8. Dans l’exemple au dessus, le verbe n°1 est un des 6 verbes modaux (Müssen, wollen, mögen, dürfen, sollen, können) donc on a un deuxième verbe qui est renvoyé à la fin.

Mais si on utilise le verbe abhalten sans le modal, pour dire qu’on donne la conférence mais qu’on ne le doit pas absolument. C’est abhalten qui vient en position 2 (sauf la particule qui reste à la fin car c’est un verbe à particule)

12345678
Sujet (phrase de base)IchmussXmit Timnächste Wochein Düsseldorfeine Konferenzabhalten
Sujet (phrase sans modal)IchhalteXmit Timnächste Wochein Düsseldorfeine Konferenzab

Il est également possible d’insister sur un deuxième élément, parmi le COI (Avec qui, avec quoi ?), le complément de temps (Quand ?), ou le complément de lieu (Où ?). Dans ce cas on peut placer l’élement de notre choix en position 7, et basculer le COD en position 6 juste avant.

Par exemple si je reprends la ligne 3, qui insiste sur le complément de lieu, et que je veux également mettre en évidence que je fais la conférence avec Tim. Je bascule “mit Tim” après “eine Konferenz”, ce qui donne :

12345678
Complément de temps (phrase de base)Nächste Woche mussichmit TimXin Düsseldorfeine Konferenzabhalten
Complément de temps + COI (nouvelle phrase)Nächste Woche mussichXin Düsseldorfeine Konferenz mit Timabhalten

Les différents types de phrase

La phrase déclarative

La phrase la plus basique est la phrase déclarative, comme celle de l’exemple du 1er paragraphe. Elle se construit en utilisant simplement la structure Sujet + Verbe, et on peut éventuellement ajouter des compléments. Par exemple : “Tim mange” est une phrase.

12345678
SujetTimisstXXXXXX

On peut ajouter un complément de lieu par exemple : “Tim mange à la maison” => “Tim isst zu Hause”. Position 6 dans le tableau (les autres cases restant vides)

12345678
SujetTimisstXXXzu HauseXX

On peut utiliser un modal pour dire que “Tim veut manger à la maison”, dans ce cas le modal prend la position 2 et le verbe est renvoyé à la fin : position 8 => “Tim will zu Hause essen”

12345678
Sujet (base)TimisstXXXzu HauseXX
Sujet (utilisation modal)TimwillXXXzu HauseXessen

La phrase interrogative

Ensuite nous avons les questions.

Soit elles commencent directement par le verbe, comme par exemple “Allons-nous à la piscine avec Nina ?” De la même façon on utilise le tableau pour l’ordre des éléments

12345678
Question (verbe en premier)XGehenwirmit NinaXzum Pool ?XX

Soit elles commencent par un pronom interrogatif ou “Fragewort”

12345678
Question (Fragewort + Verbe)WannGehenwirmit NinaXzum Pool ?XX

La phrase impérative

Pour donner un ordre on utilise aussi l’impératif : dans ce cas on commence par le verbe conjugué à l’impératif. Par exemple : “Obéis-moi” ou “Remplissez ce formulaire” ou encore “Lis ce livre”

12345678
Impératif (verbe en 1er)
Obéis-moi
=> Gehorche mir (datif)
GehorcheXmirXXXX
Impératif (verbe en 1er)
Remplissez ce formulaire
=> Füllen Sie dieses Formular aus
FüllenSieXXXdieses Formularaus
Impératif (verbe en 1er)
“Lis ce livre” =>
“Lies diese Buch”
LiesXXXXdieses BuchX

La phrase à l’infinitif

C’est quand le verbe reste à l’infinitif, parce qu’on utilise une structure comme “j’ai envie de” ou “je refuse de…” par exemple.

Dans ce vas le deuxième verbe vient à la fin, est précédé de “zu”, et reste à l’infinitif.

Prenons l’exemple de (1) : “J’ai envie de jouer aux échecs” => “Ich habe Lust, Schach zu spielen. ” ou encore (2) “Je refuse de lui faire confiance” => “Ich weigere mich, ihm zu vertrauen”

12345678
(1)Ichhabe Lust,XXXXSchachzu spielen
(2)Ichweigere mich,XihmXXXzu vertrauen

La phrase complexe

Jusqu’à présent je n’ai parlé que des phrases simples, avec une proposition principale et puis quelques compléments (COI, temps, lieu). Mais il est possible de coordonner deux propositions principales entre elles ou d’introduire des propositions subordonnées pour complexifier la phrase et dire plus de choses.

Pour introduire ces propositions subordonnées, on utilise souvent des conjonctions ou alors des adverbes de liaison. Plus de détail dans la suite.

Construire une phrase avec une conjonction ou un adverbe de liaison

On peut construire un deuxième tableau pour placer les éléments de la deuxième partie de la phrase, que ce soit une deuxième proposition principale ou une proposition subordonnée. On aurait alors les positions :

  • Position 0 : la conjonction ou l’adverbe de liaison
  • Position 1 : le sujet (ou verbe)
  • Position 2 : le verbe n°1 (ou sujet ou vide)
  • Position 3 : Objet indirect COI
  • Position 4 : complément de temps
  • Position 5 : complément de lieu
  • Position 6 : objet direct COD
  • Position 7 : verbe n°2 (ici peut se trouver aussi la particule séparable du verbe n°1 ou encore la négation “nicht” reliée au verbe n°1)

Avec les conjonctions

Les conjonctions de coordination

Elles permettent de relier 2 propositions principales. On a : aber, oder, und, doch, denn, sondern.

Après une conjonction de coordonation, la phrase se construit tout à fait normalement. De la même manière qu’une phrase simple. Conjonction + Sujet + Verbe

Par exemple :

Je voudrais manger mais je n'y arrive pas
Ich möchte essen aber ich schaffe es nicht

Ou alors :

Je voudrais recommencer, car c'était trop bien
Ich würde es gerne noch einmal machen, denn es war so gut

Voyons ce que donne le tableau pour la seconde partie de la phrase

0(conj.)1(sujet)2(verbe)3(COI)4(tps)5(lieu)6(COD)7(verbe2|
négation|particule)
Conj.Coord. +Sujet +VerbeAberichschaffeXXXes nicht
Conj.Coord +Sujet +Verbe DenneswarXXXso gutX

La conjonction est indiquée en position 0 car elle ne bouge jamais : elle se trouve toujours entre deux propositions. Elle ne prend pas la dernière place de la première proposition, ni la première place de la deuxième proposition.

Les conjonctions de subordination

Elles permettent d’introduire une proposition subordonnée. Elles renvoient le verbe à la fin en position 7.

On a : weil, dass, damit, nachdem, ob, seit, wenn, während, etc.

Voilà un exemple de phrase :

Je ne bois pas de lait, car je n'aime pas ça
Ich trinke keine Milch, weil ich sie nicht mag

Ou alors :

je ne bois plus de lait depuis que j'ai fait une allergie
Ich trinke keine Milch mehr, nachdem ich eine Allergie hatte.
0(conj.)1(sujet)2(verbe)3(COI)4(tps)5(lieu)6(COD)7(verbe2|
négation|particule)
Conj.Sub. +Sujet+Verbe FinweilichXXXXsienicht mag
Conj.Sub. +Sujet+Verbe FinnachdemichXXXXeine Allergiehatte

Avec les adverbes de liaisons

Ils sont aussi appelés les adverbes conjonctifs car ils agissent comme un conjonction pour lier deux propositions. De plus, en tant qu’adverbe, ce sont les adjoints du verbe ! Donc le verbe vient juste après.

C’est pourquoi, par rapport aux conjonctions, ils entraînent une inversion sujet-verbe => Adverbe + Verbe + Sujet

Voilà quelques adverbes conjonctifs : deshalb, außerdem, darüber hinaus, daher, deswegen, trotzdem, nichtdestotrotz, folglich, allerdings, sonst, danach, insofern, etc.

Prenons cet exemple :

J'ai lu cet article, c'est pourquoi je sais maintenant construire une phrase en allemand
Ich habe diesen Artikel gelesen, deshalb weiß ich jetzt, wie man einen Satz auf Deutsch konstruiert.

ou encore :

Je sais construire une phrase, et qui plus est je comprends le fonctionnement
Ich weiß, wie man einen Satz konstruiert, und darüber hinaus verstehe ich die Funktionsweise
0(conj.)1(VERBE)2(SUJET)3(COI)4(tps)5(lieu)6(COD)7(verbe2|
négation|
particule)
Adv.Conj.
+Verbe
+Sujet
deshalbweißichX jetztXwie man einen Satz auf Deutsch konstruiert
Adv.Conj.
+Verbe
+Sujet
und darüber hinausverstehe ichXXXdie FunktionsweiseX

Voilà, on a fait un tour des différents aspects pour construire une phrase. Pour voir si vous avez compris, je vous propose de dire en commentaire comment vous diriez les deux phrases suivantes :

  1. J’apprends l’Allemand parce que je veux travailler en Allemagne. (Utiliser la conjonction de subordination weil pour dire “parce que” ou la conjonction de coordination denn pour dire “car” )
  2. Je ne comprends pas encore tout en allemand, cependant je fais des efforts. (Utiliser l’adverbe trotzdem, ou la conjonction de coordination doch, pour dire “cependant”, et “sich(datif) Mühe geben” pour dire “faire des efforts”)

Laisser un commentaire

Remonter